dimanche 15 avril 2012

"La plus haute montagne et la mer la plus profonde.." - poèmes de Rennyo-sama : )






   Rennyo (1415-1499) dit "le réformateur" est le descendant de Shinran et 8ème patriarche de la Jôdo shin-shû.Le "second fondateur" comme certain l'appelle est sans aucun doute le deuxième plus important maitre de l'école véritable de la Terre Pure (Jôdo-Shinshû). 
Dans celles-ci i Sous son patriarcat, l'école a prospéré jusqu’à atteindre une dimension nationale. De plus les cérémonie ont été renouvelé, mettant les textes de shinran en avant.Mais c'est le fait d'insister sur Shinjin, la foi venant du Buddha Amida, qui donnera son importance à son maître et particulièrement à travers ses lettres(Ofumi ). 
Il insistera pour que les disciples ne rendre hommage qu'au seul buddha Amida mais sans dénigrer les autres écoles du nembutsu, ni les autres écoles bouddhiques de même concernant les autres enseignements(autres religions). De plus il mettra également en garde les fidèles contre le fait de se vanter de la foi et d'en parler en public, refusant ainsi tout prosélytisme au sein de l'école.
Si ses lettres sont précieuse pour le fidèle Jôdo Shins-hû, j'aimerai vous donner encore une fois certains de ces poèmes (que j'ai traduit de l'anglais) et qui à mes yeux expriment admirablement la foi qu'il a reçu du Buddha Amida et auquel il y répond.




Si possible, je tiens à transmettre
Le message du Vœu d'Amida
Dans le cœur de ceux
      Qui se sont voués au Nembutsu. (25)


~  ~  ~


Bien que plein de mauvais karma
Ayant entièrement foi en Amida
Je suis sûr de la naissance en Terre de l'ouest
        A travers le Pouvoir du Dharma*.  (29)
[Le 2, du 12ème mois, 1477]


~  ~  ~


J'ai vécu jusqu’à 80 ans,
Oh ce vieille homme;
L'autre rive me tend les bras --
     Un départ tardif pour le voyage. (86)


~  ~  ~


En dehors de la vrai foi
Qu'y a-t-il 
Que vous pouvez considérer comme un trésor
        Pour tous les âges à venir? (101)
[Le 18, du 5ème mois, 1497]


~  ~  ~


Éveiller un seul moment de Foi
De la suprême sagesse du Buddha,
Je vous l'assure, est due à l'activité
   De la Lumière d'Amida. (121)
[Le 01, du 1er mois, 1498]


~  ~  ~


     Depuis que le Dharma d'Amida est de sauver
    Ceux avec un profond mauvais karma
   Il y a t-il un Buddha
             Supérieur à Amida? (123)
[1498]


~  ~  ~


Combien de temps encore la maladie
De ce vieil homme durera-t-elle?
Je souhaite qu' Amida vienne et m'emmène
          Rapidement vers sa Terre Pure. (129)
[Le 03, du 3ème mois, 1498]


~  ~  ~


Après que je sois parti,
Que tous les fidèles,
Abandonnent les pratiques mélangées
         et s'en remette à Amida. (132) 
[Le 10, du 3ème mois, 1498]


~  ~  ~


    "Quel joie", "Que je suis reconnaissant,"
     Viennent à mes lèvres
     Entre les prononciations de
             Namo Amida Butsu. (155)


~  ~  ~


           Si vous ne savez pas que vous pouvez aller naître  
Dans le pays de la plus grande félicité
Avec une seule pensée de Foi, 
                 Comment la joie peut-elle émerger en votre cœur?  (168)

~ ~ ~

        La  plus haute montagne et la mer la plus profonde
Ont des dimensions limitées;
Avec quoi, ainsi, puis-je comparer
              Le suprême mérite d'Amida? (170)
 
 ~  ~  ~


     Depuis qu' Amida m'a sauvé 
   (Moi)Qui suis plein de maux karmiques,
    Je n'ai aucun mot pour exprimer mon sentiment:
             Juste "Ah !" (177)


~  ~  ~


         Depuis qu'Amida vous fait vous en remettre à lui
       et répond à votre foi,
      Il n'y a pas de place
            Pour que l'effort personnel intervienne. (179)


~  ~  ~

 
Dans le monde de l'impermanence
La mort est imprévisible;
Comme il est triste
           De réaliser ceci encore une fois! (189)


~  ~  ~

 
Les années passées se sont accumulées
J'ai plus de soixante ans;
Que je suis heureux 
           D'avoir rencontré le Dharma d'Amida ! (218)


~  ~  ~


Dès le début
Notre foi qui est placée en Amida
Est l'esprit 
     Qui ne nait pas de l'intérieur. (241)


~  ~  ~


Quiconque est attristé 
Par ma mort
Devrait se confier à Amida
          Et être sauvé. (197)





Rennyo shônin (1415-1499)






___________________________________

* : Dharma : enseignement d'un Buddha. Employé au pluriels ce terme désigne tous les éléments constitutifs du réel autrement dit toutes les choses existantes. Ici c'est la première signification qu'il faut entendre. 
Nous pourrions aussi à mon sens utiliser le terme 'révélation'. Car l'existence du buddha Amida, l'histoire de celui ci en tant que bodhisattva avant son éveil et le pouvoir de ses vœux ont été exposé et révélés par le Buddha Shakyamuni (dit le Buddha historique) dans le Grand Sutra de Vie Infinie. Il y louera également les qualités d'Amida ainsi que de sa Terre Pure.


J'en profite pour vous donner un excellent site en Anglais : http://www12.canvas.ne.jp/horai/index.html


Namo Amida Butsu









samedi 7 avril 2012

Buddha, vous avez dit Buddha ?




Au-dela des caractéristiques physiques tels les 32 signes de perfections et les 80 marques mineures d'excellence  arrêtons nous sur deux caractéristiques intrinsèques dont sont dotés tous les buddhas*:


La grande Grande compassion est une des vertues d'un Buddha. C'est par elle que les Buddhas voyant chaque être comme leurs propre enfant, désirent ainsi venir en aide aux êtres sensibles dans la souffrance du cycle du samsara.
La grande bienveillance qu'on peut traduire par, "amitié bienveillante" ou "bonté" est l'amour illimité que le Buddha éprouve pour les êtres. Qu'ils connaissent le bonheur.

 "Que tous les êtres soient heureux ! Qu'ils soient en joie et en sûreté !
Toute chose qui est vivante, faible ou forte, longue, grande ou moyenne, courte ou petite, visible ou invisible, proche ou lointaine, née ou à naître, que tous ces êtres soient heureux !
Que nul ne déçoive un autre ni ne méprise aucun être si peu que ce soit; que nul, par colère ou par haine, ne souhaite de mal à un autre !
Ainsi qu'une mère au péril de sa vie surveille et protège son unique enfant, ainsi avec un esprit sans limites doit-on chérir toute chose vivante, aimer le monde en son entier, au-dessus, au-dessous et tout autour, sans limitation, avec une bonté bienveillante infinie.
Etant debout ou marchant, assis ou couché, tant que l'on est éveillé, on doit cultiver cette pensée.
Cela est appelé la suprême manière de vivre."


Suttanipāta, (I, 8)






Dans un dialogue bien connu, un prêtre appellé Dona demande au Bouddha Shakyamuni qui il est:

"Sir, êtes vous un Dieu?"
"Non, prêtre."
"Êtes vous un ange?"
"Non, prêtre."
"Êtes vous un yakka?"
"Non, prêtre"
"Êtes vous un être humain?"
"Non, prêtre"


"Prêtre, les souillures par lesquelles - si elles ne sont pas abandonnées - je serais un dieu : celles-ci sont abandonnées par moi, leur racine détruite, faite comme une souche de palmier,  n'est plus sujette à une future naissance. Les souillures par lesquelles - si elles n'étaient pas abandonnées - je serais un ange...un yakka..un être humain: Celles là sont abandonnées par moi, leurs racine détruite, faite comme une souche de palmier, n'est plus sujette à une future naissance. 

"Juste comme un lotus bleu ou rouge ou blanc né dans l'eau, grandi dans l'eau et se dresse au dessus de l'eau non touché par elle,  donc moi aussi, qui suis né dans le monde et grandi dans le monde, ai transcendé le monde, et vit non touché par le monde. Souviens toi de moi, prêtre comme d'un Buddha"


Un éveillé c'est à dire un Buddha*, ou bien encore un Tathagata, un venu de l'ainsité comme se défini lui même le bouddha de notre monde apparu il y a 2500 ans au nord de l'inde, est : éternel, éternel et non changeant (non soumis a l'impermanence),indestructible, pure (non soumis aux passions), illimité et incréé.
Tels sont les termes employés par le bouddha shakyamuni pour se définir, dans le sutra du nirvana. Il ne parle pas ici de ce corps de chair, de muscles et de sang qui le fait s'exprimer a ses disciples, mais de ce corps de la Loi, ce corps qui est la véritable essence de tous les Buddhas, la vrai réalité. Le nirvana.  Un corps par définition incompressible et inconcevable d'après les sutras.
 Les êtres non éveillés, si ils possèdent tous la nature de Buddha, en transmigrant dans le cycle des naissances et des morts qui est sans commencement  accumulent des souillures innombrables. Ce sont ces illusions qui nous empêche de voir la "plus haute vérité".

L'aspiration à la boddhéité, c'est à dire l'état de Buddha est commun à tous les buddhistes du monde, quelque soit son école d'appartenance et donc de la méthode utilisée.
Une des méthode qui nous est donné pour entrer dans le nirvana et tout spécialement en cette période ou il est difficile de pratiquer la voie du Buddha Shakyamuni, est de s'en remettre au Buddha Lumière-illimité révélé par le sutra de vie infinie prêché par Shakyamuni.
Nous nous remettons à ce Buddha qui en nous faisant don de sa foi, nous assure de naitre en sa Terre Pure qui n'est autre que nirvana.
C'est le bouddha Shakyamuni qui nous dévoile le nom de ce buddha dans les sutra de vie infinie le Buddha Amida et en loue les mérites incommensurables.


C'est aujourdh'ui 8 Avril qu'est célébré au japon la naissance du Buddha Shakyamuni, toutes écoles confondues:



8 AVRIL FËTE DE LA NAISSANCE DE SHAKYAMUNI AU JAPON.


___________________________________________________________

* "Innombrables comme les grains de sables du Gange" voici comment le nombre de buddha est décrit dans les sutras.En d'autres termes ils sont innobrables