samedi 2 décembre 2017

Chantons !




    Le 正信念仏偈 Shōshin nembutsu ge , poème du nembutsu de la foi véritable, ou en abrégé le Shōshinge clos le deuxième chapitre (Gyo ou Pratique) du magnum Opus de Maître Shinran : son KyōgyōshinshōCe poème est composé de cent-vingts lignes, chacune composée de sept caractères chinois. 


Ce texte possède une position centrale dans notre école jusqu'à être récité quotidiennement dans la liturgie quotidienne des temples de notre école. Il "exprime la véritable signification des enseignement fondamentaux de notre école basé sur les enseignements des sept maîtres des trois pays." dira Rennyo Shônin (1415-1499) le 8ème patriarche dans son commentaire sur le Shoshinge.

Voici (en anglais désolé) les instructions pour le chant du Shōshinge (PDF) durant la cérémonie quotidienne dans la Jôdo shinshu Honganji-ha. C'est un Extrait comme tous les documents scannés dans ci-après, dJodo Shinshu Service Book dans sa seconde édition (2015) publié par le Honganji International Center - appartenant à la Jôdo shinshu Honganji-ha (Kyoto).  

    Me disant qu'il ne fallait pas m'arrêter en si bon chemin j'ai inclus notre poème et les textes le suivant dans la liturgie au sein du déroulement de la cérémonie quotidienne. 
Pour se faire j'ai traduit en français le Guide to Jodo Shinshu Teachings and Practices qui est lui-même une traduction et adaptation du Renken Tokuhon Study Group Text for Followers of Shinran Shonin, pour les temples Jodo Shinhu en Amérique du Nord.
Remercions le temple de Calgary pour nous avoir fait bénéficier de ce guide. Voici ma traduction - où y figure quelques textes en lien (dont le fameux Poème de la Foi Véritable) :


*   *   *




Conduite pour le service quotidien




C’est vraiment important pour les fidèles Jodo Shinshu de conduire un cérémonie en face d’un Butsududan (autel bouddhique) chaque matin et chaque soir. Pour cette cérémonie quotidienne, Rennyo shonin à choisi l’ordre de la cérémonie comme suit :
Shoshinge

•|nembutsu
•|six wasan
•|eko
Cette cérémonie a été conduite journalièrement pendant plus de 500 ans avec très peu de changement dans l’ordre de la cérémonie.


Préparation de la cérémonie

• Vérifiez que vous vous êtes lavé et habillé de façon appropriée
• Placez votre nenju sur votre poignet (gauche)
• Ouvrez le Butsudan and inclinez-vous légèrement
• Mettez de l’eau fraîche dans le vase à fleur
• Allumez les bougies
• Placez le bâton d’encens dans le porte encens (dans la Jodoshinhu, le bâton d’encens n’est pas placé tout droit dans le porte encens)
• Faire l’offrande du riz
• Placez le rin (cloche) en face de l’autel à droit.


Début de la cérémonie

• Gassho et inclinaison
• Mettre le maillet hors du rin et le frapper sur la cloche dans un mouvement vers le haut
• Placez le maillet sur le coté
• Commencez à chanter le Shoshinge.



Chanter le Shoshinge

• Durant les services ordinaires, le Shoshinge est chanté dans le style Sofu et durant les commémorations et autres services important , il est chanté dans le style Gyofu.
• Généralement, le Shoshinge devrait être chanté de mémoire.


Après le Shoshinge

• Frappez la cloche une fois
• Répétez le nembutsu – sur le 3ème nembutsu, le chef de cérémonie prend le livre à wasan et le porte au front avant de l’ouvrir
• eko
- après que la seconde ligne de l’eko soit chantée (byo do issai), le chef ferme le livre à wasans et de nouveau le porte au front avant de le placer de coté.
- Sonnez la cloche trois fois durant les derniers mots de l’eko (an rakkoku)
• Placez le maillet sur le coté de l’autel
• Gassho et inclinaison
• Placez le maillet dans la cloche
• Prendre l’épître* du gobunsho, l’ouvrir et la porter ouvert au front
Lire l’épitre 
• Porter l’ épître du au front, tout en répétant « avec révérence » et la fermer tout en répétant « je reste ».




Après la cérémonie

• Retirez le riz de l’autel
• Eteindre les bougies
• Placer le rin dans l’autel
• Fermer les portes du butsudan
• S’incliner légèrement.


*   *   *


Ici le texte en Français traduit par le Révérend Jérôme Ducor




Veuillez excusez la qualité des scans', j'ai essayé de faire au mieux tout en essayant d'éviter d'abimer le livret (qui m'a été offert). 


Gasshô



vincent


_____


* Je n'ai pas l'habitude de lire les Lettres de Maitre Rennyo en cérémonie, mais un révérend de Echigo, celui m'ayant offert le Jodo Shinshu Service book m'a dit que "Buddhism is Fun" et qu'il fallait choisir la leetre que l'on voulait. Il a rajouté que le Monshu - Révérend en chef en lisant une nouvelle chaque matin au Honganji (Temple mère)


mardi 7 novembre 2017

Prose Nembutsu 2017, Jikidō



































                           Nuit sans lune, 

                  Dans un brouillard glacé 
            
                  Rue sans âmes;      
                             
                  Un Nembutsu* chuchoté

                  Me rappelle qu'a mes cotés

                  Marche le Buddha 'Lumières sans entraves'.


































                  « Namo Amida Butsu »,*

                  La chant d’Amour de ma mère.


                  « Namo Amida Butsu »,

                  Au sein de ce désert où je me suis perdu.














                                   
























                  Namo Amida Butsu est la Foi Sereine (Skt. Prasāda).

                  En dehors de cette Grande Foi, 

                  Namo Amida Butsu n’existe pas. **















                                    


























                  Quand le Buddha Amida te parlera

                  La véritable Foi éclora

                  Et son parfum, "Namo Amida Butsu"

                  Se rependra de lui-même.















                                     

































































                  Je pourrais dire 

                  Que « Namo Amida Butsu » est ma pratique

                  Si le Buddha ne me l’avait pas donné.








































                  Quand la Foi véritable est éveillé en toi

                  Par le Buddha Amida,

                  Ce n'est rien de moins que la la prédiction

                  De ton Parfait éveil. 

                  Sur tes lèvres, quoi d'autre pourrais naître

                  Que son Nom ?

                  "Merci Buddha Amida !" "Namo Amida Butsu !".















                                     
























                  Quand le Buddha Amida te dit :

                  "Tu es sauvé"

                  Son Nom surgit en toi,

                  Spontanément.














                                     

























                  "Namo Amida Butsu" :

                  Nulle pratique,

                  A part celle d'Amida.








































































                  Amida donne


                  La clef et la serrure

                  Pour le Nirvana.


                  Amida Donne 

                  La Pratique et la Foi

                  Pour le Nirvana.







































                  Namo Amida Butsu :

                  Bien plus que trois mots ;

                  Le Son du Cœur d'Amida.


                                     





































                  Je regarde un oiseau planer sur place.
                  En moins d'une respiration 
                  Un vent favorable l'avait emmené loin d'ici,
                  Sans qu'un seul battement d’aile n'ait été donné.
                  « Ah ! Le 18ème du Buddha (Amida) ! »




                                     





































                  L'appel de ta mère :

                  "Namo Amida Butsu",

                  Comment ne pas lui sourire ?













































Par vincent Jikidō F.(2017)

                                     

                                                   ___


* Namo Amida Butsu (qui est le Nembutsu ou Buddhamnèse, commémoration du Buddha): Litt. : «Révérence au Bouddha Amida.». Dans notre tradition, celle de M.Shan-Tao et de M. Shinran Je prends refuge (Namo) dans le Buddha Amida (Amida Butsu)

** : Je veux dire par là que Le "Namo Amida Butsu" qui nait xhez le pratiuant ne provient que de Shingyo (Foi Sereine) ou Shinjin (Coeur de Foi) la Foi conféré par le Pouvoir du Voeu du Buddha Amida dit Pouvoir Autre.